Les conseils d’un architecte du patrimoine

DSCN2201

Lors de notre dernier forum, l’intervention de Fabien Michel  a particulièrement retenu l’attention de l’auditoire, voici une brève interview expliquant l’intérêt pour les associations de recourir aux services d’un architecte du patrimoine avant d’envisager des travaux :

Qu’est- ce qu’un architecte du patrimoine ?

«  C’est un architecte diplômé par le Gouvernement (DPLG) qui a suivi deux années de spécialisation à l’Ecole de Chaillot à Paris. Cette école forme 50 architectes spécialistes qualifiés du patrimoine architectural et urbain par an. Nous sommes actuellement 8 à exercer en Alsace. »

Quel intérêt y a-t-il pour une association ou un conseil de fabrique à faire appel à ce spécialiste du patrimoine ?

« L’architecte du patrimoine a appris à penser l’intervention sur l’existant, il sait tenir compte du bâti ancien à la fois de son contexte et de ses matériaux. Il comprend l’édifice et peut éclairer la décision du maitre d’œuvre. Jusqu’à récemment le Conseil Départemental du Bas-Rhin pouvait accorder une subvention à la rénovation si une étude de diagnostic préalable était faite par un architecte du patrimoine. Cette étude, pour un édifice en mauvais état permet de savoir par quoi commencer, de planifier les travaux et programmer les dépenses. »

Quels sont les chantiers que vous avez récemment conduits en Alsace ?

« Il y en a plusieurs, je citerai l’église de Lauterbourg, édifice du XVIII e siècle, inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques, l’ étude a porté sur les enduits, la peinture extérieure et la couverture.Le temple de Handschuheim, bâtiment non classé, chantier plus modeste, il s’agissait là de refaire la peinture intérieure et de réaliser la mise aux normes d’accessibilité.

La synagogue d’Ingwiller, non classée, et également la restauration du mur de courtine au château de Kintzheim. »

« Il me parait important de retenir que pour tout ce qui touche au patrimoine protégé, le recours à un architecte du patrimoine est obligatoire. Ce dernier sera l’interlocuteur privilégié des services de la DRAC dont il connait toutes les subtilités et facilitera les démarches des associations, conseils de fabrique ou des mairies »